Seohackers netlinking

Un fusible pour le mauvais client SEO…

Ecrit par proseogeneve le Dimanche 16 janvier 2011 à 2:18 - Catégorie Référencement

Un risque auquel vous devez faire face lorsque vous référencez pour des clients est forcément les paiements de ces derniers. Bien sûr, la base est de toujours vous armer d’un contrat dès le départ, et un acompte sur la prestation SEO que vous allez réaliser, mais si le client est véreux, cela peut ne pas suffire…

Imaginons la situation suivante :

Un client vous a signé un contrat de 12 mois pour référencer son site sur la thématique « jardinage ». Vous décidez ensemble qu’il vous paye tous les 3 mois. Le client « fort sympathique » (mais véreux, sauf que vous ne le savez pas encore) vous paye comme convenu les 3 mois d’avance et vous commencez à travailler. Au bout des 3 mois il sort déjà en 1ère et 2ème page sur de bons mots-clés, vous attendez donc le paiement de la tranche suivante comme convenu, sauf que le fameux client « fort sympathique » est totalement injoignable et quand éventuellement vous arrivez à le joindre celui-ci vous fait part de son insatisfaction ! Bref, situation tendue et tout ce qui s’en suit.

Alors quels sont vos choix si celui-ci ne paye pas ?

Les mots-clés sont déjà acquis et cela vous prendrai pas mal de temps pour les noyer, déjà que vous n’êtes pas payé alors si en plus vous devez perdre encore des heures… alors vous pouvez aussi vous lancer dans des procédures juridiques, mais pareil, vous n’avez plus de temps et d’argent à perdre pour ce client. Alors en dernier recours passez vos nerfs à tuer la réputation de ce client, ouais mais voilà là c’est vous qui risquez d’être attaqué en diffamation… il est temps de protéger vos intérêts en amont de tout démarrage de prestation SEO et de mettre en place un fusible à mauvais payeurs !

Google a déjà tout préparé !

La solution est extrêmement simple mais fonctionne à merveille : en amont de toute prestation SEO, vous allez installer Google Webmaster Tools sur le site du client. Cet outil SEO vous permet de désindexer les urls que vous voulez. Vous aurez bien entendu pris soin de créer un compte Google auquel votre client n’a ni accès, ni connaissance de l’existence.

Voici donc la clé : on désindexe toutes ses urls. Et même si le client vous coupe l’accès au FTP, le Webmaster Tool est encore actif et vous avez là un merveilleux fusible pour lui désindexer tout un site en moins de 30 minutes.

Soyez toutefois conscient que cela laisse une toute petite trace, mais qu’il sera toutefois quasi impossible de prouver que c’est vous. En effet si un autre référenceur reprends le dossier et installe à son tour Webmaster Tools, il pourra lire « demandes de suppression effectuées par un autre webmaster ». Mais en aucun cas il sera écrit par qui… vous noterez qu’il est bien entendu possible de demander la ré-indexation des url’s au cas ou notre client finirait par réellement devenir « fort sympathique » en vous payant, mais dans ce cas ses positions seront largement perdues.

Même pour une agence de référencement à Genève comme ProSEO les risques financiers engendrés par un client mauvais payeur peuvent impacter la vie de l’entreprise, il ne s’agit heureusement pas ici d’un cas fréquent, la plupart du temps tout se passe bien avec nos clients, mais dans le monde dans lequel nous vivons, mieux vaut sortir couvert ;)

Commentaires (41)

Catégorie: Référencement


41 Commentaires

Commentaire par Discodog

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 3:15

Mouah ah ah, ca c’est bien evil bravo! :D

Sinon, moi je me fais tout payer d’un coup comme ca pas de surprise. ;)

Commentaire par harisseo

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 3:17

Autre idée mais très méchante: se faire passer par un prestataire seo auprès de son concurrent pour lui faire cette sacrée surprise derrière. Faut vraiment lui en vouloir pour le faire !

Commentaire par geekbay

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 8:38

@harisseo bonne idee lol

sinon @proseogeneve d’apres cette page http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?answer=59819&hl=en il faut au moins l’un des 3 trucs suivants:

* Make sure the content is no longer live on the web. Requests for the page must return an HTTP 404 (not found) or 410 status code.
* Block the content using a robots.txt file.
* Block the content using a meta noindex tag.

tu as deja test ?

Commentaire par loran

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 9:52

J’y ai déjà pensé :) :):):)
Il y a une autre technique c’est d’indiquer dans les GWT que l’URL du site a changé :) (en gros un 301 via les GWT)… je sais pas par contre s’il faut compléter par une directive dans le .htaccess

Commentaire par lemoussel

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 10:31

@Discodog : Tu demande le règlement en une seul fois au début de la prestation ?

Commentaire par Yakamama agence web

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 11:57

Terrible, ça tombe a pic. Je suis exactement dans ce cas.
Ça a le mérite d’être efficace.
En tout cas, c’est un bon argument de « négociation ».

Commentaire par seotons

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 12:10

l’idée est bonne mais si la page ne repond pas en 404 ou est boquee via robotos.txt, google refusera la suppression…

Commentaire par Gdtsb

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 13:07

Et si le client ou le nouveau ref supprime la balise ou le fichier de verif … ?

Commentaire par Référencement Adifco

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 13:14

C’est une réponse soft à un mauvais payeur.
Même s’il est illégal de se faire justice soit même, pour avoir utilisé la carte judiciaire dans un cas similaire, la solution de ProSEO me semble plus efficace et rapide.
Peut-être qu’il faudrait envisager de mettre une clause spécifique dans les CGV du genre : en cas de défaut de paiement de la prestation par le client, et suite à une mise en demeure de payer non suivi d’effet, le prestataire se réserve la possibilité de faire annuler les effets de son travail auprès des moteurs de recherche.
A voir.

Commentaire par Erwan

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 13:39

Moi j’aime beaucoup ta technique. Le client doit l’avoir mauvaise quand il s’aperçoit que son site n’apparaît plus dans Google !

Avec des contrats de travail… mettre quelques articles sur « nom de l’entreprise + mauvais payeur » doit pas être mauvais.

Commentaire par proseogeneve

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 14:28

@harisseo oui déjà testé et approuvé sur un site pleinement fonctionnel ;)

@loran tout est bon à prendre, mais il faut s’assurer que ca ne laisse pas de trace.

@seotons lors de mon test cela a fonctionné sans robots.txt. Bon ceci dit, si Google demande le robots.txt en général le temps que le client vous coupe accès au FTP entre le début du conflit et le fait qu’il le fasse vous avez un laps de temps suffisant pour vite changer son robot.txt, aller désindexer les pages, et remettre le robot.txt en place. Ma technique n’est pas imparable mais fonctionnera la plupart du temps.

@Gdsb tu peux aussi faire la vérification du site par les DNS, et la plus de peur que le fichier google soit supprimé ;)

Comme le précise Adifco, par contre blindez vos contrats, ca c’est la base !

Commentaire par Keeg

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 15:36

Une très bonne idée !

Faut-il encore avoir un accès au FTP, ce qui n’est pas forcement le cas. Ca implique une étape supplémentaire dans la gestion du dossier, surtout que le client peut ne pas en avoir connaissance si son hébergement est géré par un autre prestataire.

Commentaire par Yakamama agence web

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 16:20

@Référencement Adifco
Merci pour cette remarque, je viens de mettre à jour mes CGV. J’en ai profité pour mettre à jour celles du « contrat référencement SEO » en téléchargement sur mon site (lien ci-dessus) … Gratuit bien-sûr.

Commentaire par 512banque

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 16:44

Pour me protéger de ce genre de situations, je demande un paiement à chaque fin de mois, du coup je n’ai jamais eu aucun problème pour l’instant.
Et la seule fois où j’ai eu quelqu’un qui m’a mis une paille (ce n’était pas un client, c’était un vendeur de liens), je l’ai stalké (facebook, copains d’avant, etc) et lui ai créé 1000 blogs sur son nom, et 3 étaient en 1ère page dans les heures qui suivaient.
Argument de poids lors d’une négociation :) tout s’est bien terminé (enfin pour moi hein)

Commentaire par lemoussel

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 16:56

@Yakamama: Attention à l’orthographe, entre autre sur le mot Licence !

Commentaire par Vincent

Dimanche, 16 janvier , 2011 à 17:26

J’ai connu une agence qui gérait l’hébergement avec le référencement et la création des sites. Quand un paiement tardait trop (du genre 6 mois de retard et une lettre recommandé), il suffisait juste de modifier le mot de passe des accès mails afin que le client se souvienne qu’il avait une facture…
Ta technique est bonne bien que fort dangereuse car si tu as installé un webmaster tools, il y a une trace de ton accès dans les comptes associés au site. S’il n’y en a qu’un, ça va être difficile de dire que le webmaster est quelqu’un d’autre…
Je me demande si un rel canonical vers la page de mentions legales n’est pas moins dangereuse mais tout aussi efficace…

Commentaire par Coco

Lundi, 17 janvier , 2011 à 8:10

Tres tres bon..
@Yakamama
Il n’y a pas une petite erreur dans le contrat (tarif), auto entreprise c’est pas ht que cela doit etre facturé..Non?

Commentaire par proseogeneve

Lundi, 17 janvier , 2011 à 9:12

Merci à tous pour vos commentaires. Quand on ne paye pas son téléphone on vous le coupe et ce point est précisé dans vos contrats, et bien en SEO c’est pareil je dirai, vous précisez dans vos contrats que les effets du référencement sont annulés et que votre prestation est stoppée en cas de défaut de paiement, ensuite si vous vous servez d’une technique comme celle que j’ai décrite pour supprimer les liens indexés, vous ne faites qu’honorer votre contrat. Ce qui n’est pas dangereux légalement, par contre s’attaquer à la réputation du client comme le dit @512banque est dangereux. Après comme tout en justice (sauf hadopi) la préemption d’innocence prime, donc tant qu’on ne peut pas prouver que c’est vous, vous pouvez dormir tranquille ;)

Commentaire par Pancake

Lundi, 17 janvier , 2011 à 10:59

Ahah bien joué, pas mal du tout… Reste le cas où on ne fait que des recos, et qu’on a pas du tout accès au serveur (client hyper parano avec ses propres GWT) par exemple…

Commentaire par Votre pseudonyme{nova média

Lundi, 17 janvier , 2011 à 11:19

Je rejoins Vincent …le coupage des mails est généralement une bonne méthode pour que le client se manifeste dans la journée mais votre methode est une bonne stratégie pour les crevures qui ne paient pas et ne veulent rien savoir.

Commentaire par Le Juge SEO

Lundi, 17 janvier , 2011 à 19:41

Comme j’ai toujours bossé en agence je ne me suis jamais posé la question de est ce que le client paye ou pas je dois avouer. Le procédé est vicieux mais je pense que cela peut etre une bonne petite vengeance – apres tout quand on est indépendant et que le client ne paye pas cela oeut mettre un business sur la paille – mettons donc le client dans le meme bain.

Le probleme ensuite c’est plus une question d’honneteté du consultant SEO ensuite – car rien n’empechera un SEO verreux de faire la meme chose en fin de presta alors que le client a payé juste pour le faire resigner ou ce genre de chose

Commentaire par Le Juge SEO

Lundi, 17 janvier , 2011 à 19:46

Dans ma nouvelle agence – comme nous sommes a la fois hebergeurs et developpeur et CMS le probleme est différent – on a acces a tout – le dernier mauvais payeur a vu son site mis hors ligne – la facture a été payée dans les 10 minutes.

Commentaire par proseogeneve

Mardi, 18 janvier , 2011 à 0:23

@Le Juge SEO : Je n’appelle pas cela une « vengeance » mais plutôt ne pas laisser bénéficier le mauvais payeur de mes heures de travail, on est bien d’accord que c’est une technique extrême à ne pratiquer qu’en dernier recours.

@Les autres : La technique, comme toutes les techniques n’est pas imparable, mais cela vous donner un bon moyen de pression si vous avez la possibilité de la mettre en place. Le problème de couper les mails ou l’hébergement, c’est que si le client a payé son hébergement, comment allez-vous justifier que le non-paiement d’un contrat SEO ait un effet sur un contrat hosting qui normalement devraient faire l’objet de contrats séparés ?

Commentaire par christophe

Mardi, 18 janvier , 2011 à 1:47

Bonsoir,
dans mon ancienne agence, mes boss plaçaient systèmatiquement une bombe logique sur le site du client : un petit programme qui se lançait 1 fois par semaine par exemple sur le serveur du client qui venait interroger un autre programme sur un de nos serveurs qui lui renvoyait une réponse (ça devait sûrement marcher avec un cron).

Dès qu’il y avait un défaut de paiement abusé (après moultes avertissements), le programme s’il ne recevait plus de signal/réponse de notre serveur, mettait le site en berne (page maintenance, 404 ou page blanche, au choix :) ).
Je ne connais pas le procédé car je n’ai pas un profil de techos, mais on pourrait penser au même principe avec un programme qui réécrive les directives dans le robots.txt.

C’est un peu capilotracté, mais c’est du vécu.
Juridiquement, je ne sais pas ce que ça vaut par contre…

Commentaire par alex

Mardi, 18 janvier , 2011 à 9:41

Hello,
Même si cette technique vous rassure je pense qu’elle est dangereuse. Imaginons que le site soit déjà présent dans Google avant votre intervention. Vous proposez vos recos, le site remonte mieux. Le client vous paye pas, vous le désindexé. Vous supprimez du coup tout le travail qu’il aura fait en amont en plus du votre. A mon avis c’est préjudiciable et si vos client s’énerve ça peut faire mal à votre porte-feuille. De plus il me semblait que pour désindexer un site entier dans GG Tools il fallait au paravant, soit renvoyer une 404 ou signaler la désindexation via un robots.txt.

Bref si votre client c’est la boulangerie du coin pas de problème (enfin…) mais si c’est un PME Ecommerce qui à de l’argent, à mon avis vous devriez essayer de trouver une autre solution moins risquée :-)

Commentaire par Addict seo

Mardi, 18 janvier , 2011 à 17:53

ah ah pas mal ce tips ! c’est vraiment la chevrotine ultime du fusil pour tirer un bon coup sur le site ^^
En plus j’ai quelques clients qui me les brisent…le coup de grâce !

Commentaire par proseogeneve

Mardi, 18 janvier , 2011 à 20:20

@Alex: il ne s’agit pas d’intention de faire du tort à l’entreprise, juste de stopper un service pour défaut de paiement, si après ca fait du tort à l’entreprise c’est pas tellement notre problème, le client n’avait qu’à être correct. Si je ne paye pas mon loyer et qu’on me fout dehors de mon appart. ca me fera du tort aussi, mais je n’ai alors qu’à m’en prendre à moi-même.

@Addict seo: Attention tout de même à ne pas tirer sur tout ce qui bouge, ca reste à utiliser en ultime et dernier recours, et si la somme que vous doit le client est préjudiciable pour votre entreprise, si il vous doit 100€ et qu’avant il vous a déjà payé 1000€ ca ne serait pas sage de lui foutre en l’air son SEO pour si peu…

Commentaire par Addict seo

Mardi, 18 janvier , 2011 à 20:39

@proseogeneve: Je suis tout à fait d’accord avec toi, il ne faut pas dégainer sur tous ce qui bouge en terme de clients. Toutefois si un client est de mauvaise foi qui n’a pas tout payé la prestation et qui en plus est passé à la concurrence (je n’ai rien contre mes confrères SEO)…disons que je ne serais pas trop clément avec son SEO ^^
Mais je ne suis pas fada pour dézinguer le SEO des gens à tout va, disons qu’on a un joker sous la main.

Commentaire par Specialty Chemicals

Dimanche, 23 janvier , 2011 à 18:29

C’est radical comme technique ! Par contre, une fois le contenu désindexé, pas sur que la réintégration permette de repositionner un site facilement… donc une fois l’argent récupérée, mieux vaut quitter le client…

Commentaire par REFERENCEMENT EX

Samedi, 29 janvier , 2011 à 22:06

Bonjour à tous…

Nous devons être trop gentils car pour l’instant nous ne l’avons jamais utilisé, même si pour nous google webmaster c’est automatique. Par contre ça me fait penser à un cas récent… Et que je n’ai rencontré qu’une fois…
Récemment nous avons repris le référencement d’un site client et 1 ou 2 mois ou après le client nous téléphone en nous précisant qu’il ne ressort sur de nombreuses expressions…. Bizarre car en général notre travail ne va pas dans ce sens la ! lol… Nous cherchons et la nous nous apercevons que le nombre de page pris en compte au niveau du site vient de passer de 1000 à 500… Le client nous recontacte mécontent de notre travail, ce que je peux comprendre.
Après certaines recherches l’ancien prestataire avait tout simplement ajouté un noindex dans de nombreuses pages du site client !
Un peu plus et le client retournait voir son ancien prestataire en nous croyant incompétents…

Il y a vraiment de mauvais perdants !

Au plaisir

Franck

ps:technique vraiment lamentable !

Commentaire par Anthony - Logiciel Immobilier

Vendredi, 4 février , 2011 à 16:12

L’article est au top, un peu borderline, mais tout comme on ne se lancera pas une procédure judiciaire envers le client final, il y a peu de chances, même s’il se rend compte de la manipulation effectuée que lui en fasse de même. Et quand bien même, pas sûre qu’il gagne un procès.

On a fait rédiger nos contrats par un juriste, le petit conseil que je pourrais vous donner, si ca passe auprès de votre client, c’est de glisser une obligation de moyen et non de résultat, de sorte d’être couvert quoi qu’il arrive.

Dernier élément, nous sommes situés à la frontière de Bâle en Alsace, je sais pas si c’est culturel, mais nos plus gros impayés viennent de suisse… On a découvert à nos dépens qu’un directeur de société n’avait pas droit de signature, seul l’administrateur le pouvait

Commentaire par proseogeneve

Samedi, 5 février , 2011 à 11:05

@Anthony: tu pourrais coller le paragraphe de ton contrat qui impose cette obligation de moyen ?

Pour tes impayés Suisse c’est comme partout il y a des gens corrects et d’autres non, maintenant le fait d’avoir une société implanté en Suisse ils respectent plus sans doute car nous aurions des moyens de pression sur eux sans doute plus importants qu’une entreprise étrangère. Pour le coup de la signature c’est plutôt fréquent, c’est un choix qui se fait au moment de la création de la société et les droits de signature des associés sont vérifiables dans les statuts de l’entreprise à cette url: http://zefix.ch

Commentaire par jringard

Dimanche, 6 février , 2011 à 10:54

Une très bonne idée qui ne prend pas de temps et efficace dans les 30 mins.

Bon week.

Commentaire par Annuaire généraliste de qualité

Mercredi, 9 février , 2011 à 17:53

Très bonne technique, ça permet d’avoir un moyen de pression intéressant, ça montre au client en plus que le professionnel à vraiment les moyens d’influer sur son référencment.

Commentaire par Maximilien - Vacances scolaires

Jeudi, 17 février , 2011 à 2:41

Haha excellente astuce en effet !! Je n’y aurais pas pensé mais je pense qu’il est primordial de procéder ainsi pour tout bon référenceur, mieux vaut ne pas prendre de risque dès le début, on ne sait jamais.

Commentaire par Référencement Rennes

Mardi, 22 février , 2011 à 12:54

Le genre de solution toujours tentante, simple à mettre en place, voire satisfaisante quand on tient sa vengeance. Je suis revanche quasi sûr qu’un prestataire qui prendrait une action active pour nuire au site du client pourrait se le faire reprocher voire y laisser des plumes. De même, et c’est souvent notre cas, si un client a chez nous des noms de domaine et hébergements, on ne peut en aucun cas les couper si ceux-ci sont réglés au prétexte qu’un autre service ne l’est pas.

Dans l’idéal et je le conseille à tout prestataire qui n’a plus de prise une fois le travail rendu, je pense que l’idéal est
- 1/ Un contrat bien fait précisant pour le référencement qu’on met en oeuvre tous les moyens prévus pour le but demandé. (Quand on voit des prestataires garantir un placement dans Google ! Arnaque habituelle le client parle référencement naturel, et le « prestataire » fait valoir son bon gratuit à 50 € pour mettre un lien adwords qq jours, « contrat rempli », j’ai vu ça !)
- 2/ Un réglement prévu par prélévement sur RIB, avec échéances annoncées.
Jamais eu de souci avec cela.

Maintenant, j’ai déjà vu des gens au comportement inacceptables avec des prestataires indépendants donc je comprends qu’on garde cette option blackhat et d’autres en coulisse mais ce message en vient pas de moi ;-)

Commentaire par Mickael

Mercredi, 2 mars , 2011 à 2:35

Très bonne astuce (comme d’habitude sur seoblackout?).
A utiliser à bon escient et avec précaution bien sûr !

Commentaire par Ramenos

Mardi, 8 mars , 2011 à 19:48

Je ne sais pas si Google a changé ses règles, mais pour que la desindexation fonctionne, il faut que la page renvoie une erreur 404, non ?

Commentaire par Blog E-commerce

Vendredi, 3 juin , 2011 à 4:09

La méthode est violente mais efficace. Même si comme tu dis ces cas sont rares et heureusement. Quand à 512banque, RAS, je n’ai rien à ajouter Mister. Dézinguer la E-réputation de quelqu’un de la sorte, c’est simplement Hanibal le cannibale.

Commentaire par referencement web poitiers

Mercredi, 20 juillet , 2011 à 18:20

La réflexion sur la protection de son travail mérite effectivement d’être encadrée juridiquement dans les CGV du referenceur. A voir juqu’ou il est possible de desindexer un site sans que juridiquement le prejudice vous soit alors imputable. Je vais me pencher sur le probleme avec la section juridque NTIC de la fac de poitiers

Commentaire par Angel

Jeudi, 22 septembre , 2011 à 19:26

@proseogeneve La technique du robots.txt est dangeureuse parce qu’au passage on laisse des traces sur le serveur du client, date, heure, accès utilisés et surtout IP.

Les commentaires sont fermés pour cet article.



SEO BLACKOUT

Site web dédié aux techniques de référencement et de positionnement de sites web sur Google.

Certaines parties du site sont en accès restreint, ces espaces sont réservés à la SEO Black Hat Team.


Don't Be Evil !